Ignorer la navigation

VMC et puit canadien

Principe de la VMC double flux

 

Comme la VMC simple flux, la VMC double flux est un dispositif permettant le renouvellement de l'air à l'intérieur des pièces d'une maison :

  • Des entrées d'air ventilent les pièces de vie (chambres, séjour) grâce à des aérateurs placés généralement au niveau des traverse hautes des fenêtres.
  • L'air vicié est rejeté par des bouches d'extraction motorisées placées généralement au plafond des pièces humides (cuisine, salle de bain, toilettes).

Cependant, la VMC double flux a un avantage considérable puisqu'elle récupère la chaleur de l'air vicié pour réchauffer l'air neuf introduit dans l'habitation.

Une VMC double flux permet donc des économies de chauffage en récupérant entre 70 et 90% de la chaleur de l'air vicié.

 

 

Le puits canadien

Le puits canadien est un procédé géothermique qui apporte une ventilation naturelle à votre logement.

Il profite de la température quasi constante du sol pour réchauffer ou refroidir cet air de renouvellement avant de l'insuffler dans la maison.

En effet, la température du sol varie peu quelle que soit la saison et se maintient entre 10 et 15°C environ :

  • L'hiver :
    • le sol est plus chaud que l'air extérieur ;
    • l'air se réchauffe et permet un préchauffage de l'habitation : on parle de puits canadien.
  • L'été :
    • le sol est plus froid que l'air extérieur ;
    • l'air est refroidit et permet de climatiser : on parle de puits provençal.

 


VMC double flux couplée avec un puits canadien

La performance d'un puits canadien peut être optimisé s'il est couplé avec une VMC double flux.

L'air puisé par la VMC est celui provenant du puits canadien. Cet air est donc déjà préchauffé, la VMC permet de réchauffer un peu plus l'air : vous économisez d'autant plus le chauffage !

Cependant, ce système est onéreux et n'est vraiment intéressant que dans les régions froides.