Ignorer la navigation

III. Étudier l’inertie thermique

1. En vous aidant du document ressource N°2, expliquer la notion d’inertie thermique.

 

Nous allons étudier à partir des résultats des deux premières expérimentations (mur en brique et en bois sans isolant), les temps mis pour chauffer ou refroidir la pièce de 25°C à 30°C.

2. Compléter le tableau suivant à partir des courbes obtenues pour chaque matériau (page précédente) :

Variation de température

Durée pour constater cette variation en s et en min

Brique

25°C à 30°C

30°C à 25°C

Bois

25°C à 30°C

30°C à 25°C

3. Lorsqu’on éteint la lampe, quel matériau conserve le plus longtemps la chaleur contenue dans le banc d’essai et dans quel rapport ?

4. En vous aidant du document ressource N°2, expliquer comment déterminer l’inertie thermique d’un mur

 

Sachant que la capacité thermique massique (KJ.kg-1.K-1) du bois et de la brique sont :

Bois

~1.67

Brique

~ 0.92

5. Déterminer à l’aide d’une balance la masse de chacune des parois et reporter vos résultats dans le tableau ci-dessous. Calculer le coefficient d’inertie thermique.

Masse de la paroi (Kg)

Capacité thermique massique : C (KJ.kg-1.K-1)

Coefficient d’inertie thermique : mC  (KJ.K-1)

Bois

Brique

6. Comparer l’inertie thermique du bois et de la brique creuse. Conclure.

7. En été, préciser s’il est préférable d’avoir une maison en brique plutôt qu’en bois.