Ignorer la navigation

X. Gestion de VLANs (réseaux virtuels)

Un VLAN est un réseau local virtuel (VLAN = pour Virtual LAN). Il s'agit d'un réseau informatique logique indépendant (à différencier d'un réseau physique).

Les VLAN présentent, entre autre, les intérêts suivants:

  • Il permettent d'améliorer la gestion du réseau.
  • Il permettent de séparer les flux et donc d'augmenter la sécurité (les VLAN ne communiquent pas naturellement entre eux.)


Il existe 3 types différents de VLAN :

  • 1. VLAN de niveau 1 (ou VLAN par port) : on y définit les ports du commutateur (switch) qui appartiendront à tel ou tel VLAN. Cela permet entre autres de pouvoir distinguer physiquement quels ports appartiennent à quels VLAN.
  • 2. VLAN de niveau 2 (ou VLAN par adresse MAC) : on indique directement les adresses MAC des cartes réseaux contenues dans les machines que l'on souhaite voir appartenir à un VLAN, cette solution est plus souple que les VLAN de niveau 1, car peu importe le port sur lequel la machine sera connectée, cette dernière fera partie du VLAN dans lequel son adresse MAC sera configurée (mais présente tout de même un inconvénient, car si le serveur contenant les adresses MAC tombe en panne, tout le réseau est alors affecté). De plus, il est possible de tricher sur son adresse MAC (spoofing).
  • 3. VLAN de niveau 3 (ou VLAN par adresse IP) : même principe que pour les VLAN de niveau 2 sauf que l'on indique les adresses IP (ou une plage d'IP) qui appartiendront à tel ou tel VLAN.



Paramétrage d'un VLAN (de niveau 1) :

Nous allons créer 2 VLANs :

  • le VLAN 2 sera le VLAN Rouge (rouge c'est le nom qu'on va lui donner)
  • le VLAN 3 sera le VLAN Bleu (bleu c'est le nom qu'on va lui donner)


Le réseau sera le suivant : (le VLAN bleu est visible en ... bleu, le VLAN rouge en .... rouge!)


  • Étape 1 : placez tous les éléments du réseau
  • Étape 2 : Placez les liaisons entre les éléments
  • Étape 3 : on va maintenant paramétrer le switch :
    • On va créer les 2 VLANs au niveau du switch :


                   Exemple pour le VLAN 2 :

              


                    Ceci est donc à faire 2 fois (VLAN 2 et VLAN 3)

  • Étape 4 : on va maintenant associer un VLAN à chaque port Ethernet du switch :

       Exemple avec le port FastEthernet0/1 (associé au VLAN 3) :

      

             Ceci est donc à faire pour chaque port (4 PC de branché donc 4 port FastEthernet)

 

  • Étape 5 : rentrez les adresses IP des PC (masque 255.255.255.0)
    • PC0 : 192.168.1.1
    • PC1 : 192.168.1.2
    • PC2 : 192.168.1.3
    • PC3 : 192.168.1.4



a) Paramétrez votre réseau et vos VLANs.
b) Vérifiez que les éléments d'un même VLAN communiquent entre eux
c) Vérifiez que les éléments de VLAN différents ne communiquent pas entre eux. Faites valider par le professeur.


Remarque : en général les éléments des VLANs ont une adresse IP permettant de les repérer facilement. Par exemple pour un VLAN 2 on peut trouver des adresses IP du type 192.168.2.x (masque 255.255.255.0) ou 192.2.1.x (masque 255.255.0.0) et pour le VLAN 1 on aurait 192.168.1.x ou 192.1.1.x
Ainsi non seulement les éléments ne sont pas sur le même VLAN mais en plus ils ne sont pas sur le même réseau (ou sous-réseau).


d) Donnez les nouvelles adresses IP des 4 PC du réseau étudié permettant de respecter la remarque précédente.