Ignorer la navigation

I. Les microcontrôleurs

Généralités

 

Un microcontrôleur est un circuit intégré qui contient en interne, c’est-à-dire dans un seul et même boîtier, l’équivalent de la structure complète d’un micro-ordinateur. La figure montre quels sont ces éléments dont voici les fonctions:


  • l’unité centrale ou CPU (Central Processing Unit) ou processeur est le coeur du microcontrôleur. C’est l’équivalent du microprocesseur avec une puissance généralement moindre, la vocation n’étant pas la même. C’est cette unité centrale qui exécute le programme et pilote ainsi tous les autres éléments. Elle dispose généralement de deux connexions avec l’extérieur, une pour son horloge et une pour sa réinitialisation ou reset.
  • La mémoire morte ou ROM (Read OnlyMemory) est une mémoire dont le contenu est conservé même en cas de coupure de courant. Elle contient le programme que va exécuter l’unité centrale. C’est donc elle en fait qui personnalise le circuit, puisque c’est elle qui définit sa fonction.
  • La mémoire vive ou RAM (Random Access Memory) est une mémoire dans laquelle l’unité centrale peut lire et écrire à tout instant. Elle est utilisée dans les phases de calcul du programme, pour stocker des résultats intermédiaires, stocker les variables d’une application.
  • Les entrées/sorties permettent au microcontrôleur de communiquer avec le monde extérieur. C’est donc là que vont être connectés les claviers, afficheurs, poussoir, moteurs, relais, etc. que va utiliser l’application.Tous ces éléments sont reliés entre eux par ce que l’on appelle un bus, c’est-à-dire un ensemble de liaisons transportant des adresses, des données et des signaux de contrôle.

  

 

Le PIC 16F84A

Nous allons maintenant travailler sur la documentation du PIC16F84A

 

 

Le PIC 32MX

Nous allons maintenant travailler sur la documentation du PIC32Mx